Project Description

[ ANNULÉ ] L’ORIGINE DU MONDE

Pour la sécurité de tous, les artistes se font tester avant chaque concert. Malheureusement, nous avons appris aujourd’hui que plusieurs chanteurs du chœur Mikrokosmos sont positifs à la Covid-19. Nous sommes donc contraints d’annuler le concert L’Origine du Monde prévu à 20h ce samedi 24 juillet à la Collégiale du Dorat ainsi que la procession vocale prévue à 17h30. Les personnes ayant déjà payés leurs billets seront contactées pour procéder à un remboursement.
Notez toutefois que la visite du chantier de la Collégiale du Dorat à 16h est maintenue.
Prenez soin de vous, nous vous retrouverons le week-end prochain pour la suite du Festival.


Figure de proue du renouveau choral hexagonal, Loïc Pierre s’engage, avec Mikrokosmos, dans une aventure artistique qui s’inspire du cinéma et du théâtre, qui tente de s’affranchir du rituel du concert pour proposer une « cérémonie », un théâtre choral au service d’un art choral. L’Origine du Monde est une version condensée de quatre opus – Jumala, Chroniques des peuples oubliés, La nuit dévoilée, Le jour m’étonne – où sont explorées toutes les possibilités d’un spectacle. Pièces contemporaines, fragments de musique populaire, langues imaginaires et pigments sonores nous invitent à une fête des sens qui révèle autant les corps que les voix. Nous voici conviés à une aventure sensorielle, une expérience dramatique et musicale pour notre plus grand plaisir. Auréolés de vingt prix internationaux, Loïc Pierre et Mikrokosmos cherchent, créent et partent à la découverte, suivons-les !

Chœur Mikrokosmos
Loïc Pierre : direction musicale, mise en scène et scénographie

The Origin of the World
Loïc Pierre is the leading figure of the “hexagonal choral” renewal, and together with Mikrokosmos, he has created an artistic adventure inspired by cinema and theatre. It is an attempt to free up the concept of “concert ritual” and to propose, rather, a theatrical “ceremony” that serves the choral arts. The Origin of the World is a condensed version of four works – Jumala, Chronicles of Forgotten People, The Night Unveiled, The Day Amazes Me that collectively explore all kinds of ways of performing a spectacle. Contemporary pieces, fragments of popular music, imaginary languages, and colourful sound tracks invite us to a feast of the senses which uses body and voice in equal measure. We are invited to a sensory adventure, a dramatic musical experience for our delight. Winners of twenty international awards, Loïc Pierre and Mikrokosmos inquire, create, and explore. Let’s follow them!

Samedi 24 juillet à 20h

Collégiale Saint-Pierre du Dorat
Place de la Collégiale
87210 Le Dorat

Autour du concert

16 h – Visite du chantier de la Collégiale
La Collégiale Saint-Pierre du Dorat, édifiée aux XIIe et XIIIe siècles, un véritable joyau de l’art roman et de l’art gothique est la plus grande collégiale du centre de la France. Fortifiée au XVe siècle en même temps que la cité du Dorat, la collégiale abrite les reliques de Saint Israël et de Saint Théobald célébrés lors des Ostensions septennales (U.N.E.S.C.O). Un chantier de restauration de cet édifice remarquable est actuellement engagé. L’association Tourisme et patrimoine du Dorat nous propose une visite exceptionnelle de ce chantier avec l’architecte du projet.

Rendez-vous sur le parvis de la Collégiale.
Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réservation obligatoire.

17 h30 – Procession vocale
Chœur Mikrokosmos | Loïc Pierre, direction musicale

Figure de proue du renouveau choral hexagonal, Mikrokosmos propose depuis 30 ans une palette sonore a capella exceptionnelle, nourrie d’aventures artistiques peu communes. Porté par une troupe de 40 chanteurs âgés de moins de 30 ans, auréolé de vingt prix internationaux et souvent sollicité par le cinéma, le « laboratoire choral » Mikrokosmos cultive l’audace avec des créations originales mariant influences et partenariats inédits et dissout par là même les frontières entre les arts. Ainsi, les arts plastiques et la danse hip-hop, le cinéma ou la vidéo, intimement mêlés au chant a capella, dressent un portrait singulier de l’art choral d’aujourd’hui.

Très coloré et délibérément débarrassé de toutes chapelles esthétiques ankylosantes ou contraignantes, le répertoire de Mikrokosmos se compose d’œuvres dénichées dans le monde entier. Chaque année, des commandes sont passées à des compositeurs français ou étrangers. Avec Mikrokosmos la création repose toujours sur un collectif vivant et enthousiaste, au service d’un art choral en perpétuel renouvellement.

En 2011, le chœur de solistes a créé Ombres vives, un ciné-concert original pour lequel les jeunes artistes prêtent leur chant et leurs voix parlées à des films amputés de leur bande-son. Pour cette post-synchronisation virtuose, ils sonorisent et bruitent à l’aide de 500 accessoires insolites les 40 films sélectionnés.

En 2014, suite à une résidence à la Meredith Monk House Foundation à New-York, Mikrokosmos propose Retour à la terre, un spectacle avec l’artiste américaine à l’occasion de ses 50 ans de carrière.

En 2018, c’est avec le grand maitre taiko, Eitetsu Hayashi que les chanteurs poursuivent l’élaboration deJumala, premier volet d’une tétralogie intitulée L’origine du Monde. Ce vaste projet fusionne toutes les tentatives menées depuis 30 ans par Mikrokosmos, qui invente ici une autre scénographie pour mieux plonger le public au cœur de la matière chorale.

Fondateur et directeur artistique du Chœurde Chambre Mikrokosmos depuis 1989, Loïc Pierre est aussi metteur en scène, scénographe, compositeur et plasticien. Artiste pluriel et toujours en recherche d’originalité, son travail puise ses influences chez Sam Francis, Ariane Mnouchkine, Bob Wilson, Alfred Hitchcock ou Martin Scorsese. Toujours en recherche, il tente de s’affranchir du rituel immuable du concert pour proposer une autre cérémonie dans l’espoir d’inventer un théâtre choral au service d’un art choral d’aujourd’hui. Ses spectacles témoignent de cette fusion revendiquée : Tenebrae (2001), Ombres vives, une autre histoire du cinéma (2006), La nuit dévoilée (2013), Retour à la terre, sur des musiques de Meredith Monk (2014), Jumala (2016), Chroniques des peuples oubliés (2018) et Le jour m’étonne (2020).