Project Description

QUATUOR MONA

Programme musical

Maurice Ravel : quatuor à cordes en fa majeur
Franck Bridge : 3 Idylls for string quartet
Felix Mendelssohn : quatuor op.13 en la mineur

Note d’intention

En 1827, Felix Mendelssohn, alors âgé de 17 ans, compose son deuxième quatuor. L’influence de son aîné,  Beethoven, est indubitable ; en effet, cette année est profondément marquée par la mort du grand maître, dont les partitions sont un puits d’inspiration pour le jeune compositeur. Ravel écrit son unique quatuor à cordes en 1903. Dédié à Gabriel Fauré – alors son professeur de composition – et inspiré du quatuor que Debussy composa dix ans plus tôt, il lui vaudra ces mots de ce dernier : « Au nom des dieux de la musique, et au mien, ne touchez à rien de ce que vous avez écrit de votre Quatuor ». C’est amoureux que Frank Bridge écrit en 1906 ses 3 Idylls pour quatuor à cordes : leur dédicataire, Ethel Sinclair, vit alors à l’autre bout du monde, et le rejoindra pour l’épouser deux ans plus tard. Son élève Benjamin Britten y rendra hommage en 1937 dans ses Variations sur un thème de Franck Bridge.

Samedi 25 juillet à 20h

Ferme de Villefavard
2 impasse de l’église et de la cure
87190 Villefavard

Quatuor Mona

Verena Chen, violon 1
Roxana Rastegar, violon 2
Arianna Smith, alto
Elia Cohen Weissert, violoncelle

Ouverture de la Ferme à 19h

Le bar de la Ferme sera ouvert dès 19h et à l’issue du concert.
Il propose une sélection de boissons fraîches et chaudes.

Possibilité de pique-niquer sur place à partir de 19h.

Dès le début, l’énergie des quatre jeunes musiciennes est considérable, mais surtout leur manière de remplir de musique les silences,interpelle. C’est là que je devine la qualité musicale de ce tout jeune quatuor au féminin. Car cela ne fait qu‘une petite année que le Quatuor Mona se produit. Et déjà il est possible de leur prédire une belle carrière. Car outre les qualités instrumentales de chacune, que je ne voudrais pas manquer de souligner, c’est cette communication si vivante et si belle à voir dans leur jeux qui fait beaucoup pour donner à l’auditeur accès aux splendeurs des partitions interprétées. Certainement  il reste « gonflé » de s’attaquer si jeune à ce deuxième Razumovski mais le résultat est… conquérant. La maturité artistique est déjà là ; la vie va avancer et leur donner cette profondeur si angoissante de l’âme beethovénienne pour les quatuors suivants. Pour l’instant c’est une version lumineuse, en recherche de sérénité et pleine de vie qui nous est offerte, avec tout spécialement ce final caracolant dans une énergie inépuisable. Bravo mesdames du Quatuor Mona, nous aurons plaisir à vous suivre. (Hubert Stoecklin, 2019)

Fondé en 2018, le Quatuor Mona est né de la rencontre de quatre jeunes musiciennes issues des quatre coins du monde. Basé à Paris et formé au Conservatoire National Supérieur de Musique, le quatuor établit très vite une présence dans la capitale Française en se produisant sur les scènes de la salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris, le Petit Palais, la Salle Cortot, le studio 104 de la Maison de la Radio et sur l’émission « Générations France Musique ». En janvier 2020, elles ont été sélectionnées parmi les jeunes quatuors les plus prometteurs du monde pour se produire à la Biennale de Quatuors à Cordes à la Cité de la Musique. Le quatuor a partagé la scène avec des artistes tels que Emmanuel Pahud, Abdel Rahman El Bacha, Paul Meyer, Marie-Josèphe Jude et Philippe Graffin, et a donné ses premiers concerts au Festival International d’Edimbourg, au Festival de Salon de Provence, au Festival « Les Vacances de Monsieur Haydn » de Jérôme Pernoo, au Festival Debussy et au Festival de Dinard. Charmé par leur talent lors de leurs débuts au Festival de Flaine en 2018, le pianiste et compositeur Abdel Rahman El Bacha leur dédie sa pièce « Prélude pour cordes » et les invite à se produire au Théâtre Royal du Parc de Bruxelles, à l’occasion du Festival Classissimo retransmis sur Musiq3. Pendant la saison 2021/2021, elles donneront des récitals à la Elbphilharmonie Laeiszhalle de Hambourg, au Festival Quartettissimo en Hongrie, et bien d’autres.
En 2019, elles ont été nommées artistes en résidence à Proquartet à Paris, à la Fondation Villa Musica en Allemagne, à Dimore Del Quartetto en Italie, à Live Music Now France et à la Escuela Reina Sofia à Madrid où elles travaillent avec Günter Pichler (Alban Berg String Quartet). Depuis sa formation, le quatuor à eu l’occasion de travailler avec de grands pédagogues tels que Luc-Marie Aguera (Quatuor Ysaÿe), François Salque, Jérôme Pernoo, le Quatuor Modigliani, Mathieu Herzog (Quatuor Ébène), Valentin Erben (Alban Berg String Quartet), Rainer Schmidt (Hagen Quartet) et Martin Beaver (Tokyo String Quartet). Le quatuor est lauréat du 3e Tremplin de la Phiharmonie de Paris et a été récompensé des Prix du Méjan et de l’Orangerie de Sceaux lors de sa participation au Festival Ravel.