Project Description

RÊVERIES MUSICALES

Chant & piano

Le festival invite des lauréats de la prestigieuse Académie Orsay-Royaumont. Celle-ci offre à des musiciens de haut niveau des formations d’excellence autour de la mélodie et du lied. Riche, intime et très exigeant, ce genre installe une vraie complicité entre le chanteur et le pianiste, à l’image du lien entre le poète et le compositeur dont les œuvres se complètent et se magnifient réciproquement. À la croisée de la musique et de la poésie, ce concert est une immersion dans ce très vaste répertoire. Il sera servi par quatre musiciens passionnés et généreux, que l’on peut déjà entendre sur les scènes des grands festivals et salles de concerts.

Mezzo-soprano : Victoire Bunel – Piano : Sarah Ristorcelli
Baryton : Jean-Christophe Lanièce – Piano : Romain Louveau

Mercredi 31 juillet à 20h

Auditorium de la Ferme de Villefavard

2 impasse de l’église et de la cure
87190 Villefavard

En partenariat avec la Fondation Royaumont

RÉSERVER

Victoire Bunel est une des étoiles montantes du paysage lyrique français. On peut régulièrement l’entendre en récitals et en concerts avec orchestre, notamment à la Cité de la Musique et à la Philharmonie de Paris. Elle forme également, avec Sarah Ristorcelli, un duo qui a été récompensé au Concours International de Mélodie Française de Toulouse et qu’on a pu entendre au Petit Palais, au Théâtre Impérial de Compiègne, au Wigmore Hall à Londres ou encore sur France Musique dans l’émission Génération France Musique, le Live. Elles sont lauréates de l’Académie Royaumont-Orsay 2019.

Passionnée par le jeu d’acteur, Victoire Bunel se consacre aussi à l’opéra. On a récemment pu l’entendre dans le rôle de Théone dans Phaéton de Lully à l’Opéra de Perm (Russie) et à l’Opéra Royal de Versailles avec le Poème Harmonique, mais aussi dans celui de Paula dans une création de Thomas Nguyen à l’Opéra de Reims, Le Miroir d’Alice, dans celui de Maria dans Maria de Buenos Aires de Piazzolla à La Biennale de Venise, d’Amando dans Le Grand Macabre de Ligeti à la Philharmonie de Paris et dans le rôle de Siegrune dans Les Walkyries de Wagner à l’Auditorium de Bordeaux.

Prochainement elle sera Sirène dans Coronis de Duron à l’opéra de Caen, de Rouen, de Lille, de Limoges et à l’Opéra-comique avec le Poème Harmonique (dir. Dumestre, mise en scène Omar Porras). On la retrouvera également dans le rôle de Karolka dans Jenufa de Janacek au Théâtre du Capitole de Toulouse. Victoire Bunel bénéficie du soutien de la Fondation Meyer, de la Fondation Safran et de la Fondation Accenture.

Sarah Ristorcelli est une pianiste et chef de chant française. Reconnue pour ses grandes qualités musicales et artistiques, sa curiosité et sa passion, elle est appelée à collaborer avec de nombreux artistes de talent. Elle se spécialise aujourd’hui dans le répertoire du lied et de la mélodie avec le pianiste Julius Drake. Après s’être formée au CRR de Perpignan dans la classe de François-Michel Rignol et à l’École Normale de Musique de Paris avec Françoise Thinat, elle obtient son prix de piano au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Nicolas Angelich. Curieuse de découvrir d’autres enseignements et passionnée par la pédagogie, elle continue de se perfectionner auprès de Marc Durand à l’Université de Montréal et lors de prestigieuses académies à New-York et à Banff.

Passionnée par le répertoire vocal et la poésie, elle intègre en 2014 la classe de lied et mélodie d’Anne le Bozec et Emmanuel Olivier au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle y rencontre la mezzo-soprano Victoire Bunel, avec laquelle elle remporte le prix spécial «Déodat de Severac-Fauré» lors du VIIIème Concours International de Mélodie Française de Toulouse. Ensemble, elles sont invitées à suivre les Masterclass Udo Reinemann à Bruxelles et à se produire régulièrement, en récital ou à la radio (Wigmore Hall à Londres, Petit Palais à Paris, France Musique). En duo, elles rejoindront la deuxième édition de l’Académie Orsay-Royaumont, dédié au lied et à la mélodie. Leur premier enregistrement, Prima Verba, consacré à la mélodie française, sortira au mois de juin 2019.  Sarah Ristorcelli est lauréate de la Fondation Royaumont et a bénéficié du soutien de la Fondation Safran, du mécénat Société Générale et de l’ADAMI.

Jean-Christophe Lanièce entame ses études supérieures à la Maîtrise de Notre-Dame puis au CNSM de Paris dans la classe de Yves Sotin. En 2015, il intègre la Hochschule de Berlin pour une année d’échange.

Parallèlement à sa formation, plusieurs rôles lui font aborder la scène avec beaucoup d’enthousiasme sous la direction de chefs comme Paul Agnew et Raphaël Pichon. Passionné également par le répertoire de chambre et l’oratorio, il donne des récitals au Petit Palais à Paris, en soliste sous la direction de Hervé Niquet, ou encore Benjamin Levy. Cette saison, nous pourrons l’entendre dans Raconte-moi une histoire d’opéra et Bohème à l’Opéra-Comique, dans Giulio Cesare (Haendel) à la Philharmonie de Paris.

Jean-Christophe Lanièce est Révélation Classique Adami 2017.

Pianiste né en 1989, Romain Louveau a étudié au CRR de Lyon dans la classe d’Hervé Billaut et au CNSM de Paris notamment dans la classe de Jeff Cohen. Il se produit régulièrement au Théâtre du Châtelet, au Grand salon des Invalides, au Musée du Louvre, à l’Opéra de Lille. Il a fondé avec la flûtiste Mathilde Caldérini le Festival La Brèche où l’on a pu l’entendre avec les chanteuses Elsa Dreisig, Eva Zaïcik et Marie Soubestre.

Diplômé en philosophie et en musicologie, son intérêt pour le croisement du théâtre avec les formes musicales l’a amené à travailler avec la compagnie l’Éventuel Hérisson Bleu. Il est également invité comme chef de chant pour la classe de théâtre d’Emmanuelle Cordoliani au CNSMDP, et lors de résidences à l’abbaye de Royaumont. Il assure également la direction musicale, avec Fiona Monbet, de la compagnie Miroirs Étendus, dédiée à la création lyrique.