Project Description

CHOPIN & ABDEL RAHMAN EL BACHA 

Abdel Rahman El Bacha, merveilleux interprète et compositeur, est invité dans les plus grands festivals et salles de concert du monde. Son importante discographie comprend, outre ses propres œuvres, Bach, Beethoven, Schubert, Schumann, Ravel, Rachmaninov, Prokofiev et l’intégrale des œuvres de Chopin pour piano solo et avec orchestre. Abdel Rahman El Bacha possède la double nationalité franco-libanaise ; les deux pays lui ont décerné de très hautes distinctions. Pour nous, il interprètera le programme de son dernier disque consacré à Frédéric Chopin, enregistré en janvier 2020 à la Ferme de Villefavard pour le label Mirare. Ballades, Scherzos et Nocturnes alterneront pour ce récital exceptionnel. Pianiste philosophe qui pense que la musique peut empêcher le monde de sombrer et qu’elle permet de relier les solitudes, il saura nous faire communier dans la beauté et obtenir – qui sait ? – une parcelle d’éternité.

Abdel Rahman El Bacha, piano

Bechstein

Le concert est en partenariat avec Bechstein.

Chopin & Abdel Rahman El Bacha
This wonderful performer and composer is invited to perform at major festivals and concerts worldwide. His discography includes, in addition to his own works, Bach, Beethoven, Schubert, Schumann, Ravel, Rachmaninov, Prokofiev, and the complete works of Chopin for solo piano and with orchestra. Abdel Rahman El Bacha has dual Franco-Lebanese nationality; and both countries have awarded him the highest honours. For us, he will interpret the programme from his latest disc, which is devoted to Frédéric Chopin, and was recorded in January 2020 at the Ferme de Villefavard for the Mirare label. Ballades, Scherzos and Nocturnes will alternate in what promises to be an outstanding recital. This philosopher-pianist, who believes that music can help to keep the world from falling apart and ease loneliness, will also help us contemplate beauty and grasp for a moment – who knows? – a fragment of eternity.

Dimanche 8 août à 20h

Auditorium de la Ferme de Villefavard
2 impasse de l’église et de la cure
87190 Villefavard

La façon dont le pianiste franco-libanais s’approprie les partitions est saisissante: il y a, bien sûr, un jeu d’une infinie variété, avec une sonorité tour à tour ronde et violente, presque brutale, un phrasé net et sans fioritures, un legato parfait, une main droite d’une précision foudroyante et une main gauche qui sait se faire légère, bref du grand piano comme on en entend rarement. (ConcertoNet.com)

Né à Beyrouth dans une famille de musiciens, Abdel Rahman El Bacha commence à étudier le piano en 1967 avec Zvart Sarkissian, une élève de Marguerite Long et Jacques Février. À 10 ans, il donne son premier concert avec orchestre. En 1973, Claudio Arrau lui prédit une grande carrière et en 1974, la France, l’Union Soviétique et l’Angleterre lui offrent une bourse d’études. Il choisit la France par affinité culturelle et entre au Conservatoire National de Musique de Paris, dans la classe de Pierre Sancan, où il y obtient quatre Premiers Prix (piano, musique de chambre, harmonie et contrepoint).
Depuis l’éclatante révélation de son talent au Concours Reine Elisabeth de Belgique à 19 ans qu’il remporte à l’unanimité, il se produit dans les salles les plus prestigieuses d’Europe et du monde. Du Mozarteum de Salzbourg au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, du Concertgebouw d’Amsterdam à la Herkulessaal de Munich, il joue sous la direction de grands chefs, avec de prestigieuses formations telles que l’Orchestre Philharmonique de Berlin, le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre de la Gulbenkian Lisbonne, le NHK Tokyo, l’Orchestre de la Suisse Romandé. Il s’est produit récemment à la Philharmonie de Paris, à La Cité de la Musique à Paris, au Grand Théâtre de Provence, aux États-Unis avec le Charlotte Symphony Orchestra, le Toledo Symphony Orchestra, à Montréal Salle Bourgie, au Japon…
Sa discographie est importante : Abdel Rahman El Bacha reçoit en 1983, de la part de Madame Sergueï Prokofiev, le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour les premières œuvres de Prokofiev parues chez Forlane. Pour ce même label, il grave des concertos de Bach, les concertos de Ravel, des œuvres de Schumann, Ravel, Schubert et Rachmaninov. De Chopin, il enregistre l’Intégrale de l’œuvre pour piano seul par ordre chronologique ainsi que les œuvres pour piano et orchestre avec l’Orchestre de Bretagne dirigé par Stefan Sanderling. Parmi ses récents enregistrements, on peut compter l’intégrale de l’œuvre pour piano de Ravel, les deux livres du Clavier bien tempéré de J.S. Bach, les Impromptus de Schubert chez Octavia Records (Japon). En 2011, il entame une collaboration avec le label Mirare en enregistrant des œuvres pour piano solo de Prokofiev, suivies de la parution en 2013 de l’Intégrale des 32 Sonates pour piano de Beethoven chaleureusement saluée par la critique. En 2018 est gravé, toujours pour Mirare, l’enregistrement de ses propres compositions pour piano seul, des œuvres à présent éditées par les Éditions Delatour.
Abdel Rahman El Bacha possède depuis 1981 la double nationalité franco-libanaise. En 1998, le ministre de la Culture de la République Française lui a décerné le titre de Chevalier des Arts et des Lettres ; en 2002, le président de la République Libanaise lui a remis la Médaille de l’Ordre du mérite, la plus haute décoration de son pays natal ; et en février 2019, l’université internationale de Louvain lui a décerné un doctorat honoris causa.